D’où viennent… les idées ? (7/16)

Suite à la publication de Syndrome Mantis, une question m’a été posée, surprenante, mais surtout… déconcertante : d’où viennent les idées ? Hmm… Au saut du lit, en rêvassant, à peu près partout pour peu qu’il n’y ait pas besoin de se fixer sur un point en particulier. On n’a pas fait définition plus précise ! 😀
Dans ce cas, il s’agit plus précisément d’une idée « concept » : l’idée de base – tenant en une phrase – et sur laquelle reposera tout le roman. Pour Syndrome Mantis, c’est ce qui s’est passé (Je n’en dirais pas plus pour éviter quelques révélations qui vous saboteraient honteusement la lecture…;))

Pour le reste et durant la rédaction, les idées viennent au fur et à mesure des besoins, des opportunités, des envies, etc. C’est ce que j’appellerai davantage des idées de « narration ». L’idée qui viendra en renfort de l’idée principale pour faciliter le déroulement de la narration. Et ces idées viennent d’un peu partout, à commencer par ce que l’on peut voir, entendre, lire autour de nous, dans nos diverses lectures, nos promenades au musée ou dans un parc, dans les films, partout où l’occasion fait le larron !
Pour mieux illustrer mon propos, autant prendre quelques exemples d’idées qui m’ont permis d’avancer dans l’exercice d’écriture. Des idées plus ou moins inspirantes, mais qui m’ont permis ou me permettent encore de créer et de développer mes propres univers… Et surtout de garder le plaisir primaire de regarder/lire/jouer une bonne histoire…

Gardez bien l’esprit que les romans et autres sujets présentés sont des choix purement personnels et ne s’embarrassent nullement de savoir s’ils sont adulés/haïs par la critique… Mais commençons… par du changement !

Les films 3/4

Deuxième source d’idées, les films sont un élément incontournable pour ce qui touche bien sûr à l’histoire, mais surtout pour le côté visuel. Un acteur transmet une émotion ; une direction artistique et les effets spéciaux (beaux de préférence) forgent l’imagination par les personnages, le maquillage, les décors qui sont créés… Certains qualifient mon style de visuel, ne vous étonnez plus 😉 Et comme pour les romans, les influences sont multiples…

Les Chroniques de Riddick (Pitch Black (2000), Les Chroniques de Riddick (2005)), science-fiction.

Qu’est-ce que ça raconte ?

Richard B. Riddick est un tueur sans scrupules et (anti-)héros maniant les couteaux mieux que personne. Particularité du bonhomme : ne voir que dans le noir, suite à une opération subie dans une prison. Un talent qui lui sera d’une grande utilité dans Pitch Black où il devra s’enfuir d’une planète hostile plongée dans l’obscurité. Ses aventures se poursuivront dans un deuxième opus et le verront aux prises avec les Necromongers, une secte qui convertit ses adeptes grâce à un lavage de cerveau.

Pourquoi ces films ?

Le premier film tient davantage du (léger) film d’horreur, mettant en scène des humains devant lutter pour leur survie contre des créatures xénomorphes, tandis que le deuxième volet est un space-opéra qui conduit Riddick de planète en planète pour sauver un des rescapés du premier volet. Si Riddick est un anti-héros bestial à l’humour cassant, il laisse peu à peu paraître une sensibilité qui nuance ce personnage très brutal. Ce personnage d’assassin est intéressant autant par son handicap – qui en fait aussi sa plus grande force –, que par son côté « bête traquée » faisant de lui un homme soumis aux lois de la survie, s’épargnant bon nombre de dilemmes moraux en tranchant dans le vif.

Dark Fury (2004) fait le lien entre les deux films.

Quelle(s) influence(s) ?

Au fil de ces deux films, l’assassin nyctalope gagne en complexité, soumis malgré lui à l’influence des personnages qui l’entourent. Ces deux caractéristiques principales (assassin et nyctalope) sont à mon sens ce qui en ressort le plus puisque Riddick n’est pas dénué de faiblesses et, finalement, non dénué de morale. Le contraste qui est apporté, les aspérités du personnage, sont les éléments que je trouve les plus intéressants à exploiter puisque ce sont eux qui vont apporter à l’histoire le piquant du personnage ambigu et par conséquent, les plus susceptibles de prendre le spectateur par surprise.

La suite le 13 juillet 😉 !

2 réflexions sur « D’où viennent… les idées ? (7/16) »

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour, bienvenue sur le site et MERCI ! Vos photos/images sont typiquement les sources de ces petites idées qui viennent étayer mes récits. Mention spéciale à la catégorie fantasy 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close